Le

Spleen

De

Zarathoustra

 
Qui suis-je ?
Infographie © Thierry Deschamps

Qui suis-je ?


 
 

Qui suis-je


01 Quelle heure est-il ?

Il est l'heure des se réveiller,
Il faut maintenant passer à table,
Il est bien temps de dévoiler
Sous le vent, la statue de sable

02.Prénom ?

Thierry Jean Bernard Roger Joseph
Doté de cinq prénoms,
Comment me faire grief,
D'être devenu si con…

03. Mon anniversaire ?

Celui de Malpasset, quelques centaines de mort,
Ou de Napoléon couronné par Pie VII…
C'est donc un 2 décembre, qu'après quelques efforts
Ma mère a accouché d'un vilain casse-noisettes…

04. Signe du zodiaque ?

D'après les astrologues, je serais sagittaire.
Le soleil me quitterait au solstice d'hiver.
Mais qu'est la place de l'Homme, dans cet univers ?
Juste un grain de poussière ! Alors que puis-je y faire !

05. Âge ?

Si pour l'état civil J'ai 50 ans,
Mon corps est bien fané, il en a près de 100,
Mon âme s'est envolée à travers le temps,
Mais mon cœur reste en vie, sous les yeux d'un enfant.

06. Un tatouage ?

À travers mon regard, trouveras-tu ma rage ?
Au-delà de mon verbe, comprendras-tu mes mages ?
Non, car j'ai préféré ne t'offrir qu'une image,
Je n'ouvre pas la porte, je ne suis qu'un tatouage.

07. Ai-je déjà été amoureux ?

Nul ne peut jamais dire " J'ai été amoureux "
L'amour est éternel et il se grave en nous,
Quand bien même des chemins s'envolent vers d'autres cieux,
À jamais resteront ses graines de bonheur.

08. Ai-je aimé jusqu'au point de pleurer ?

L'amour est comme les larmes, qui perlent de nos yeux
Érodant notre cœur, ravinant nos visages,
C'est un bien si précieux qu'il ne tient pas en cage !
Et par delà ses charmes c'est un cadeau de Dieu.

09. Pepsi ou Coca ?

Quel est donc le moyen de retrouver le peps' ?
Sniffer trois lignes de coke, prendre de l'extasie,
Ou noyer un coca dans son verre de whisky ?
Quand les yeux d'un enfant font découvrir l'envie ! …

10. Café ou thé ?

Le soleil qui s'étire au coin de l'horizon,
La nuit qui se dissout à travers la brume,
La chaleur du café que tranquillement tu humes
Quand vient le chant du coq, douce est la communion.

11. Tasse ou mug ?

Tasse ou mug, pas de bol ! Quel choix Cornélien !
Et si l'absence de verre à ce point me désole,
Pour prendre mon café, il me faudra opter,
Pour quelque gobelet, si j'en ai sous la main.

12. Numéro préféré ?

Ah ! que j'aime le six et son allure coquine,
En toutes positions, tête en bas, vice versa
Ces courbes gracieuses me rendent d'humeur câline,
Je ne puis oublier, celle qui m'embrasa.

13. Type de musique préférée ?

La musique qui me berce dépend de mes humeurs.
Elle est parfois limpide ou vogue vers l'infini,
Torride ou explosive, empreinte de douceur…
La musique est un met aux multiples saveurs.

14. Fleurs ?

Si du lait de Junon, vint la pureté du lys,
Cette fleur de fraisier, j'en eus fait mes délices.
Tu n'étais que chardon, je boirais la ciguë,
De toutes les fleurs tu es, celle qui m'a perdu.

15.Ce que je déteste dans les conversations ?

J'aime bien, je l'avoue, planter des banderilles.
Aussi, est-ce bien souvent, que je préfère me taire,
Car disserter pour rien de quelques mièvres vétilles
Réveille, bien malgré moi, mon mauvais caractère.

16.Disney ou Warner ?

Il y a là deux géants, pour les petits enfants,
Mais aussi pour les grands, et surtout pour l'argent.
Cela m'importe peu, si j'éprouve du plaisir
À regarder l'écran et qu'il me fait sourire.

17.Fast food préféré ?

Un juge fort conciliant, Laisse le choix aux condamnés
Préférez-vous être pendus ou fusillés ?
Ni l'un ni l'autre, si cela plait à votre honneur…

Pour ce qui est des fast-foods… Ils m'écœurent !

18. Un problème ?

Chercher une vérité que nul ne peut trouver !
Rêver d'un absolu que je sais impossible !
Désirer la passion qui est inaccessible !
À part ça un problème ? Pourtant j'ai beau chercher…

19. Couleur préférée ?

Le noir. C'est l'étendard de ceux qui veulent Vivre,
Qui refusent l'arrogance, l'esclavage et la haine,
Pour qui la Liberté est le but à poursuivre !
Ce noir qui combat une société obscène.

20. Comment je me vois dans l'avenir ?

L'avenir est trop loin et trop proche à la fois.
Comment le deviner ? Faire appel à la Foi,
Á la physique peut-être ? Rien ne se perd, rien ne se crée ?
Ce prendre pour un poète et n'y voir que les vers…

21. Des animaux à la maison ?

À la maison ? Ni chat, ni chien, pas même de femme,
Encore qu'Elles, soient plutôt du genre sauvage…
Je me retrouve bien seul, avec mes cafards, ma rage,
Et je dois bien l'avouer, vous me manquez, Madame…

22. Lequel de mes amis vit le plus loin ?

Oh ! Vous le connaissez, de tous il est ami
Et depuis son étoile, il enveloppe vos rêves.
Comme un pétale de rose il adoucit vos vies,
Car pour le Petit Prince, l'Amitié ne s'achève…

23. Qui sera le plus rapide à me répondre ?

La vitesse serait-elle, à ce point, essentielle !
Qu'importe le temps mis à répondre à ce mail !
Car seul compte le plaisir de lire ses amis
Et d'avoir des nouvelles de ceux que l'on chérit…

24. Qui sera le plus long ?

Je ne souhaite qu'une chose, que tu lises ces mots,
Qui te font découvrir, mes joies, mes rêves, mes maux.
S'ils peuvent t'interroger, te faire réfléchir,
Et mieux ! Les critiquer, plus grand est mon plaisir.

26. Que changerais-je dans ma vie ?

J'irais bien au marché m'acheter des poumons,
Une pinte de bon sang et pourquoi pas un foie.
Un sexe infatigable serait une pièce de choix !
Je garderais mon âme, mon esprit à la con…

27. Ai-je un ordi à la maison ?

Hé oui ! J'ai un ordi Il peut faire plein de choses !
La plupart que j'ignore, qui ne me servent à rien.
Je peux tout lui confier, sans me remettre en cause,
Il est d'une grande sagesse, il ne me juge en rien.

28. CD préféré ?

Quand j'écoute cette musique, je rentre en résonance
Je vibre de sa folie, je nage dans sa démence.
The Wall de Pink Floyd, me prend si fort aux tripes,
Que j'ai la sensation de m'envoler sous trip !

29. La première chose à laquelle je pense au réveil ?

Mais où est-elle passée cette vile traîtresse ?
À tâtons dans le noir, je cherche ma maîtresse.
La lueur du briquet facilite ma quête
Et je l'allume enfin ! Ma première cigarette…

30. Comment je vois l'Amour ?

L'Amour est présence, l'Amour est chaleur
L'Amour est flagrance, l'Amour est couleur
L'Amour est offrir, apprendre à recevoir
L'Amour est sourire, même de désespoir…

31. Quelque chose que j'ai tout le temps, que je ne quitte jamais ?

Quelques kilos de trop, et là je suis modeste…
Cette sale habitude que j'ai de trop fumer,
Et puis la solitude qui fait bien mon affaire
Quand elle cache quelque peu mon sale caractère !

32. Qu'y a t-il sous mon lit ?

Une paire de chaussons, un slip et des chaussettes
Quelques feuilles de papier, pleines de notes illisibles
Un stylo, un briquet et puis des cigarettes,
Sans doute de mes cauchemars, les seules traces visibles.

33. À la personne qui m'a envoyé ce questionnaire :

Merci Nono, de m'avoir envoyé ce mail
Il m'a ouvert l'esprit et lancé un défi.
Jouer avec les mots, peut découvrir la crasse
Qui rend flou le miroir, quand tu te vois de face.

34. Qui ne me répondra pas ?

Celle qui aura trouvé ce mail bien trop long,
Qui l'aura trouvé chiant, prétentieux ou très con.
Celle que mes mots dérangent, celle qui en a peur,
Celle qui veut, de la vie, ne voir que les couleurs.

35. Celle qui me répondra ?

Celle qui aura compris qu'au-delà de ces vers,
Je brise un peu le mur, et que je suis sincère.
Ainsi, en lui offrant une parcelle de mon âme
Je me présente à elle, dévêtu et sans armes

36. Qui aimerai -je voir répondre ?

L'écriture est ainsi ; une grande aventure.
On ne sait où l'on va, et rarement d'où l'on vient,
Et lorsqu'on est perdu, on demande son chemin,
Si par chance on rencontre des gens francs, au cœur pur.

37. Ce que je n'ose pas dire à quelqu'un en particulier :

J'aimerais dire à ma fille que je l'aime ; simplement.
Que si son vieux papa a fait beaucoup d'erreurs,
S'il est noir ou bien triste, il garde dans son cœur,
La chaleur, la lumière, l'amour de son enfant.

38. Timide ou extraverti ?

Dois-je ouvrir le rideau pour mieux me découvrir ?
Sur la scène de la vie ne suis-je qu'illusions ?
Si quelques fois le masque, je laisse s'entrouvrir,
C'est qu'il me faut alors diminuer sa pression.

39. Mon surnom ?

Il y a bien longtemps, j'étais jeune à l'époque,
J'avais réputation de quelqu'un qui " débloque " !
On me surnommait Flash, j'avoue, jamais cela…
Puissante est la lumière, qui traverse l'au-delà.

40. Langues parlées ?

Parler, communiquer, s'exprimer, se comprendre ?
Écouter, accueillir ou simplement entendre ?
Regarder, épier, et mieux encore apprendre ?
Yeux, oreilles, nez et bouches ? Ou comment se méprendre !

41. Aimerai-je recevoir des fleurs à mon anniversaire ?

J'aime les fleurs, car leur magie est en odeurs,
J'aime les fleurs, car leur éclat est enjôleur,
J'aime les fleurs, car leur fraîcheur est en couleurs,
J'aime les femmes, se sont les plus belles des fleurs.

42. Qu'est-ce que je voudrai pour mon anniversaire ?

Retrouver l'ignorance : Un jour d'élève !
Retourner en enfance : Un jour de trêve !
M'emporter de romance : Un jour de rêve !
M'enivrer de jouissance : Un jour de sève !

43. Opel ou Seat ?

Opel ou Seat ! Comme est douce la consommation !
Pépé se contentait d'un âne. Non sans raison !
Papi a connu quelques pannes. Dans sa traction !
Mon père avait une Simca. Moi des chaussons !

44. Sucré ou Salé ?

File-de-là finaude ! Cesse tes simagrées !
Ton langage tout miel, et ton air minaudier,
Sont autant de corsets qui gênent à respirer.
Retrouve ton naturel ; il est bien plus salé…

45. Lieu favori ?

À l'aube, sur la plage, comme le soleil se lève,
Au milieu d'un Alpage quand le vent le caresse,
Sous l'abri d'un feuillage, qui laisse filtrer l'averse,
Ou dans ses bras, otage, de la tentation d'Ève.

46. Citation favorite ?

Ah ! Combien de Grands Hommes Laissent à notre attention,
Ces perles du langage et de la réflexion.
Mais, à cinq ans, ma fille m'a offert la plus belle :
"Papa, je t'aime, des égouts… Jusqu'au Père Noël."

47. Heure de fin ?

C'est l'heure du générique, qui lentement dévoile
La genèse d'une vie qui se meurt sur la toile.
Tous sont là qui forgèrent cette histoire, ce destin,
Et tous te saluent, avant que d'afficher ; le mot FIN.

48. Lèche-vitrines ou lèche-écran ?

Je trouve le lèche-vitrines un tant soit peu frustrant,
Et quant à la télé, le lèche-écran navrant,
Je déteste les lèche-bottes et leur flagornerie,
Et pour le lèchement, je vous préfère ma Mie…

49. Ma plus grande qualité selon moi ?

Ma plus grande qualité est source de faiblesse,
Je dois porter le masque pour cacher la traîtresse,
Et même s'il m'est dur de jouer un rôle, sans cesse
Il m'aide à échapper à quelques viles bassesses.

50. Mon plus gros défaut selon moi ?

Défaut ? Des faux-semblants ? Des faux-fuyants peut-être ?
Serais-ce, de se sentir obligé de paraître,
Et de fuir le monde, de peur de se commettre ?
De quelque " qualité ", ne plus être le maître ?

51. Saison préférée ?

De zéro à vingt ans, le printemps te réveille,
De vingt à quarante ans, c'est l'été qui t'appelle,
De quarante à soixante, l'automne t'émerveille,
À partir de soixante, l'hiver te " renouvelle "…

52. Qu'est-ce que j'aime faire ?

J'aime Bacchus et ses dives ripailles,
J'aime Vénus et ses douces entrailles,
J'aime Morrison, Rotten, le Rock'n roll,
J'aime la vie, pourvu qu'elle soit bien folle.

53. Remerciements ?

Merci mon Dieu, de votre iniquité,
Alors que les enfants doivent être protégés,
Pour soif de connaissance, nous voilà condamnés !
Mais fi de la souffrance ! J'aurais la Liberté !

54. Ce que je pense de mon travail ?

Travailler est en soit une chose bien difficile
Il faut des résultats, pour ces pauvres actionnaires,
Mais, le plus dur est là, cette traîtrise imbécile
Se tirer dans les pattes, pour mieux valoir se faire…

55. Des enfants ?

J'ai une fille merveilleuse, ma pestoune adorée,
Qui malgré mes faiblesses, mes errements, ma bêtise,
Me montre son amour, fait fi de ma sottise !
Nul ne m'est plus précieux, là est la vérité !

56. Aliments détestés ?

Je déteste les morues, j'exècre les maquereaux,
Ceux qui pressent les bonnes poires et s'amusent des veaux,
Ceux qui ramènent leur fraise, le troupeau de moutons,
Les bœufs, les gros boudins et tous les vieux cochons.

57. Pays où j'aimerai aller ?

Pays rêvé, l'Amour n'y serait pas tabou,
Et avoir le pouvoir ne serait plus un but.
Les hommes marcheraient, fièrement, tous debout,
Et nul n'aurait besoin de rechercher la lutte.

58. Soixante questions !

Soixante questions ; seulement soixante réponses !
Pour découvrir, le Moi, parmi toutes les ronces.
Voici qui me paraît follement audacieux !
La porte reste close, et je m'en sens bien mieux.

59.Pourquoi y répondre ?

Qu'elle idée a bien pu me passer par la tête,
De répondre à ce mail par une sorte de quête !
Baisser le pont-levis, reconnaître simplement
Que je suis prisonnier de " nobles ? " sentiments !

60.Conclusion !

Rien ne changera plus, le chemin est tracé.
Mais même si quelque part, je suis un écorché,
Je connais le bonheur, la vie reste radieuse !
Elle réchauffe mon cœur, ma fille est merveilleuse !


~~*~~

 
 
                                  ©Thierry Deschamps
 
Accueil
Retour à :
"Accueil"

25. Il en manque une !

Il manque une question et c'est la vingt-cinquième
Ai-je peur de la vie, de la mort ? Quel dilemme !
Je n'aurai la réponse que le moment venu
Il vous faudra attendre, je n'en suis pas déçu...

                                ©Thierry Deschamps
Retour au sommaire
Retour au :
"Sommaire"